09/02 : l’invité de l’Opinion

9 février 2017 | Catégorie(s) : Dans les médias

Pascal Cherki a répondu aux questions de Nicolas Beytout

Dans son rapport annuel, la Cour des Comptes indique que les objectifs de l’année 2017 seront difficiles à atteindre. Si Pascal Cherki estime qu’elle « est dans son rôle », le député PS pointe du doigt les choix de la Cour des Comptes. « Ce sont des choix que nous ne partageons pas. Elle a une vision ordo-libérale, elle est dans une approche d’orthodoxie budgétaire», déclare ce proche soutien de Benoît Hamon. « Le vrai débat se porte sur la Commission européenne, il faut sortir du carcan des 3% qui freine tout », continue le député socialiste. « Nous discuterons de ces 3%, il faut arriver à des compromis », ajoute Pascal Cherki.

Candidat socialiste à l’élection présidentielle, Benoît Hamon veut rassembler toute la gauche. Le député des Yvelines a entamé des discussions avec Yannick Jadot, le candidat des Verts; discussions qui pourraient déboucher sur un retrait du candidat écologiste. « Nous sommes dans une discussion constructive et nous ne sommes pas dans un rapport d’hégémonie», indique Pascal Cherki. « Il faut se mettre d’accord sur le contenu mais on avance bien », estime l’ancien porte-parole de Benoît Hamon pendant la primaire de la gauche.

Alors que les communistes soutiennent Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon discute également avec le Parti communiste. « Nous sommes pour le rassemblement de toute la gauche », déclare Pascal Cherki. « On propose au PCF un objectif de contrat de gouvernement », ajoute –t-il. « L’objectif de Jean-Luc Mélenchon n’est pas la victoire de la gauche mais sa recomposition », estime le député PS de Paris.