Vive la Gauche – Pourquoi nous n’avons pas voté le PLFSS

En fidélité à nos valeurs et à nos convictions sur le chemin que doit emprunter aujourd’hui la France, nous avons décidé de nous abstenir.

Tout au long des débats sur le PLF et le PLFSS, nous avons porté des amendements visant à relancer la croissance sans creuser les déficits : ciblage des aides aux entreprises sur celles exposées à la concurrence internationale, réutilisation des 23 milliards ainsi libérés sur 5 milliards d’euros d’investissements locaux, 300 000 emplois d’avenir et contrats d’apprentissage (2 milliards d’euros) et 16 milliards pour le pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes via la mise en progressivité de la CSG et sa fusion avec l’impôt sur le revenu. Lire la suite »

Budget 2015 : comment réduire notre déficit public à 3,3 % sans nous asphyxier économiquement

Dans le cadre des débats parlementaires à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de finances 2015, j’ai souhaité porter un amendement qui vise à prendre en compte la contribution de la France au budget de l’Union européenne dans le calcul du déficit public. En soustrayant les 21 milliards que la France doit verser à l’Europe en 2015, le déficit français serait ainsi ramené à 3,3 %.

Cet amendement, permettrait à la France de sortir enfin du débat abscons sur le respect des critères très relatifs des traités européens et de redonner au gouvernement des marges de manoeuvre pour mener enfin une politique globale de l’investissement et de la relance de la demande. La seule voie possible pour éviter l’entrée en récession et en déflation de la France et de l’Europe. Lire la suite »

Pascal Cherki - pascal-cherki.fr - 2012 - A propos - Creative Commons